Votre navigateur ne supporte pas JavaScript!
  • Projet PPAAO/Waapp : La dimension intégratrice du programme magnifiée

    Aïfa Fatimata Ndoye s’est félicitée des résultats importants enregistrés dans la riziculture pluviale dans le bassin arachidier sud grâce à la méthode Sri.

    newseco-economie-senegal
    Illustration en cours…
    Le Soleil
    A l’issue des visites de terrain de la 10e mission conjointe d’appui de la Banque Mondiale et du gouvernement du Sénégal sur la mise en œuvre du Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO/Waapp) 2A, l’agro-économiste principale au bureau de l’institution financière à Dakar et chargée du suivi de ce programme a salué sa « dimension intégratrice », à travers le transfert de technologies du Mali, du Niger, du Burkina Faso et du Ghana vers le Sénégal. « Toute la dimension régionale et l’intégration de l’Afrique à travers l’Agriculture commencent à se matérialiser à travers le PPAAO/Waapp et c’est ce qui fait qu’il est un modèle de projet agricole réussi au Sénégal et dans la sous-région », a déclaré Aïfa Fatimata Ndoye Niane. Elle s’est félicitée des « résultats satisfaisants » obtenus par le Programme grâce à la méthode Sri pour la riziculture pluviale.
    Mme Niane a indiqué que cette technologie est une « Innovation majeure qui fait le bonheur des producteurs qui l’ont adoptée ». Elle s’est également réjouie de la dimension régionale du projet (PPAAO) à travers l’introduction au Sénégal des chèvres rousses de Maradi importées du Niger. « Ces chèvres entrent dans cette dimension régionale. Un noyau dur est en place et est en train d’être multiplié pour permettre une large diffusion de cette race très réputée dans la production de Viande et pour sa prolixité », a-t-elle magnifié. ...

    Lire l'article au complet