Votre navigateur ne supporte pas JavaScript!
  • Vers un réseau « Sénégal PME » pour booster le développement des petites et moyennes entreprises

      L’Etat du Sénégal, pour ce faire, a mis en place « un dispositif complet » dont l’ADEPME est un des acteurs, à côté d’autres structures telles que l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX), a indiqué le directeur général de l’ADEPME, Idrissa Diabira.

    Newséco Sénégal
    L'Agence de Presse Sénégalaise
      Il a également cité le Bureau de mise à niveau des structures sectorielles, l’Agence nationale de l’Aquaculture (ANA), l’Office national de Formation professionnelle (ONFP), le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), le FONSIS (Fonds souverain d’investissements stratégiques, la Banque nationale de développement économique (BNDE), la Caisse de dépôt et de consignation ainsi que des directions et ministères, sous la coordination de la Primature.   « L’enjeu, c’est d’améliorer les synergies et autres articulations entre nos différentes structures », en vue d’arriver à « un cadre opérationnel d’action » et « faire en sorte que les PME jouent un rôle moteur pour poursuivre la nouvelle trajectoire de Croissance du Sénégal ( ) », a expliqué M  Diabira.   Il rappelle qu’il y a quelques mois, l’Agence nationale de la statistique et de la Démographie (ANSD) a publié le rapport du premier recensement général des entreprises dont les conclusions sont principalement axées sur les voies et moyens de renforcer la productivité et la Compétitivité des entreprises, leur formalisation et leur territorialisation.
      Or, le président Macky Sall ’’a appelé, à plusieurs reprises, à ce que le Secteur Privé puisse jouer tout son rôle dans le cadre de la politique d’Émergence du Sénégal », a signalé le DG de l’ADEPME, selon qui ce réseau « Sénégal PME » va réunir des structures d’appui financières et non financières.   Il a souligné la nécessité d’impliquer davantage les PME pour une Croissance soutenue de l’Économie sénégalaise, actuellement évaluée à 6 pour cent, « en faisant en sorte que l’ensemble des structures travaillent en synergie pour offrir des services qui leur permettent de se développer et d’être elles-mêmes émergentes ».   Il annonce la tenue d’un forum des PME début octobre prochain, une occasion de lancer ce réseau et d’entériner son « cadre logique et opérationnel de fonctionnement ( )’’.   Ce forum vise par ailleurs à « valider un programme d’urgence pour les PME, à l’instar de ce qui a été fait pour le développement rural dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) », a-t-il expliqué. ...

    Lire l'article au complet