Votre navigateur ne supporte pas JavaScript!
  • Projet Shep : Nouvelle approche pour un meilleur accès des horticulteurs au marché

    Expérimenté au Kenya depuis 2006, le Projet de renforcement des capacités des petits producteurs horticoles, dénommé Shep, étend ses tentacules au Sénégal.

    Le Quotidien
    19
    Mai'17
    4min 41s
    Le ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural, en partenariat avec la Jica, a procédé hier au lancement de cette nouvelle approche destinée à appuyer les petits producteurs horticoles, notamment ceux des Niayes, pour un meilleur accès au marché. La commercialisation des productions horticoles est une des principales contraintes auxquelles la filière est confrontée. Face à cette problématique, le ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural, en collaboration avec l’Agence japonaise pour la coopération internationale (Jica), a lancé hier le Projet de renforcement des capacités des petits producteurs horticoles dénommé Shep (Smallholder horticulture empowerment projet).
    Il s’agit, selon le directeur de l’Horticulture, d’une nouvelle approche qui cherche à réduire l’asymétrie d’information entre le marché et la production, en faisant du producteur l’acteur central. Pour Dr Macoumba Diouf, «la méthode Shep prône un changement de paradigmes et appelle les producteurs à s’affranchir du comportement de ‘produire et vendre » pour adopter celui de ‘produire pour vendre ». Le marché est une préoccupation première et centrale sur laquelle est axée l’approche. Elle apparaît ainsi comme un outil pertinent permettant d’apporter une réponse à la problématique de la compétitivité des filières agricoles en général et de la filière horticole en particulier». ...

    Lire l'article au complet