Votre navigateur ne supporte pas JavaScript!
  • Sénégal et Mauritanie reçoivent 26,7 milliards pour le pont de Rosso

    La contribution du Groupe de la BAD d’un montant global de 26, 7 milliards FCFA correspondant à 46, 5% du coût total.

    Financial Afrik
    22
    Mar'17
    4min 48s
    Le Ministre sénégalais de l’économie, des finances et du plan, Amadou Ba, et le Directeur général du Bureau Régional de Développement et de Prestation de Services pour l’Afrique de l’Ouest de la Banque africaine de développement (BAD), Janvier Litse, ont signé à Dakar, l’accord de prêt relatif au financement du Projet de construction du Pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal.   Le coût total du projet est évalué à 87, 62 millions d’Euros (soit environ 57, 5 milliards FCFA). La contribution du Groupe de la BAD d’un montant global de 26, 7 milliards FCFA correspondant à 46, 5% du coût total comprend : (i) un prêt FAD à la Mauritanie d’un montant d’environ 20, 6 milliards de FCFA ; et (ii)  un prêt FAD au Sénégal d’un montant de 6, 1 milliards de FCFA.
    Le projet est cofinancé par la BAD, la Banque Européenne d’Investissement (BEI), l’Union Européenne (UE), ainsi que les gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal. L’ouvrage permettra de relier les 1461 mètres linéaires (ml) qui séparent la rive mauritanienne de la rive sénégalaise du fleuve Sénégal. L’absence d’un ouvrage de franchissement permanent entre ces deux rives du fleuve Sénégal, qui constitue la frontière naturelle entre le Sénégal et la Mauritanie, est un handicap majeur à la mise en œuvre des politiques de développement économique et d’intégration régionale et continentale. ...

    Lire l'article au complet